Myanmar: les temples de Bagan et Mandalay

Vous savez quand vous arrivez à un aéroport et que l’avion se stationne plus loin et qu’un autobus vient vous chercher… Nous sommes descendus de l’avion, l’entrée de l’aéroport se trouvait à 20 mètres MAIS NON! Ils nous ont fait monter dans un autobus, on a fait un tour de l’avion avant de se parker en face de la porte de l’aéroport. Disons qu’on l’a bien ri.

Un truc qu’on a remarqué partout au Myanmar, c’est que les habitants sont vraiment fins. Dites-leur bonjour (minglaba) et vous serez toujours récompensé par un sourire. Nous sommes arrivés à notre guesthouse, Shwe Na Di, et un groupe de gars jasaient dans l’entrée. Nous leur avons demandé s’ils connaissaient un guide pour nous faire visiter les temples (les temples, c’est la grosse affaire, à Bagan. On y vient pour ça). Maung Pa, un jeune homme, je dirais début vingtaine, s’est proposé. Un type super gentil qui nous a chargé 20 USD pour une journée complète. Ça m’a paru raisonnable et honnêtement, ça vaut la peine, sinon on se perd entre les centaines de temples sans trop comprendre ce que l’on voit.

CoverBagan

On a loué des vélos électriques et on a vraiment, mais vraiment eu du fun à se promener dans la zone des temples. Tous les restos de Restaurant Road en louent, pratiquement, nous avons fait affaire avec A Little Taste of Bagan pour 4500 kyats la journée (4,50$). Les temples d’Ananda et Hitlo Minlo sont probablement les plus impressionnants, et la vue du complexe Shwe Nan Yin Taw sont superbes. Pour voir le coucher du soleil, je conseille fortement le temps de Mee Nyein Gone!

Pour manger dans le coin, je conseille The Moon, un fabuleux resto végétarien où nous avons soupé avec Tanya (France), Cillian (Irlande) et Alex (Russie). Pour une bonne crème glacée et de délicieux cocktails, essayez le Black Bamboo. Pour commander, les locaux font des bruits de becs pour attirer l’attention des serveurs! C’est vraiment étrange!

On nous a recommandé d’aller à Mount Popa pour voir les temples de la montagne et les singes. Ça ne m’a pas paru si intéressant et les vues ne sont pas si géniales; en fait, ce que j’ai préféré de l’expérience, c’est l’arrêt qu’on a fait dans une petite entreprises familiale sur le bord de la route qui fabrique de l’alcool et des bonbons à base de sucre de canne. J’ai jasé un bout de temps avec une jeune fille de 18 ans qui m’a raconté qu’elle ne pouvait aller à l’école que 2 mois par année et que son école se trouvait à 2 heures de route. Ça m’a fait de la peine de savoir qu’elle n’avait pas accès à une éducation. Pour elle, le futur de son pays réside dans le tourisme. « Envoie-nous des autobus de touristes de ton pays! » m’a-t-elle demandé. L’ouverture du pays au tourisme fera entrer plus d’argent et, avec un peu de chance, ma nouvelle amie pourra peut-être poursuivre ses études.

À partir de Bagan, vous pouvez aller à Mandalay en bus ou en avion, mais nous avons pris le bateau et je recommande fortement ce moyen de transport pour 35 dollars américains. D’abord, vous aurez droit à de très beaux paysages. Nous avons voyagé à bord du Malikha. En arrivant à Mandalay, nous avons remarqué plusieurs choses : 1) les rues sont très longues et faire le « tour du carré » prend à peu près 40 minutes, 2) le centre-ville est très laid, 3) il y a très peu de touristes. Tout le monde nous saluait dans la rue et on nous a souvent demandé de prendre une photo avec eux. Il faut visiter le Palais Royal et le monastère de Sun U Ponnya Shin sur la montagne de Sagaing, le temple Maha Aung Mye à Inn Wa, et voir le plus long pont en bois de teck du monde, U Bein.

Partagez!Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Print this page

The author

Jeune expatriée canadienne vivant en Espagne, je raconte ici mes voyages, surtout dans le but de ne pas les oublier. Traductrice et rédactrice affamée.

Laisser un commentaire