Tourisme à La Paz: culture et aventure

Voyage à La Paz, Bolivie, en juin 2015

Calle Jaén où se trouvent plusieurs musées, La Paz, Bolivie

Calle Jaén où se trouvent plusieurs musées, La Paz, Bolivie

 

La Bolivie est l’un des deux seuls pays de l’Amérique du Sud, avec le Paraguay, à ne pas avoir accès à la mer. Vacanciers à la recherche de belles plages et de chaleur, soyez avisés : la Bolivie n’est pas pour vous.

Cependant, si vous aimez l’aventure et découvrir des coins du monde peu connus, l’occasion est parfaite. Contrairement à son voisin le Pérou qui attire environ 3,5 millions de visiteurs chaque année, notamment bien sûr en raison de sa célèbre attraction inca, le Machu Picchu, la Bolivie reste un pays un peu mythique qui plaira sans aucun doute aux explorateurs, aux amateurs de trekking et d’émotions fortes, ainsi qu’à tous ceux qui ont envie de découvrir un peuple riche, pas en argent ni en ressources, mais en chaleur humaine et en culture.

Nous sommes entrés en Bolivie par la frontière terrestre de Desaguadero après que l’accès nous fut refusé à Yunguyo. Il faut savoir que les véhicules péruviens ne sont pas autorisés à entrer en territoire bolivien, ce qui a compliqué quelque peu notre périple; on nous avait informés de cette règle, mais nous pensions qu’avec un peu de patience et de persuasion, nous parviendrions à la détourner. Ce qui fut le cas. Après deux bonnes heures de négociation, les officiers acceptèrent le permis de visite que nous avions obtenu la veille au consulat de Bolivie à Puno (Pérou), et nous étions enfin en terre bolivienne.

Frontière de Desaguadero entre le Pérou et la Bolivie

Frontière de Desaguadero entre le Pérou et la Bolivie

La Paz, Bolivie

La Paz, Bolivie

Arriver à La Paz signifie d’abord traverser l’altiplano puis passer par El Alto, une municipalité gigantesque et chaotique située, comme son nom le laisse entendre, au sommet de la vallée dans laquelle est nichée La Paz. Fait intéressant, on s’y déplacement notamment en téléphérique pour accéder aux quartiers de la ville situés sur les flancs de montagne.

La Paz et El Alto tout en haut

La Paz et El Alto tout en haut

Située à une altitude de 3 660 m au-dessus du niveau de la mer, La Paz est considérée comme étant la plus haute capitale du monde. Son charme réside d’abord dans son emplacement géographique; entourée de montagnes, dont Nevado Illimani (6 460 m) et Huayna Potosí (6 088 m), et située à proximité du lac Titicaca et de la fameuse Île du Soleil, elle est un point de départ parfait pour tout type d’excursion. Le tourisme à La Paz est d’ailleurs centré sur ces points d’intérêt naturels.

Téléférique de La Paz

Téléphérique de La Paz

La Paz et ses montagnes

La Paz et ses montagnes

Ceux qui sont venus pour la culture ne seront pas laissés pour compte. La Paz compte un nombre très intéressant de musées qui valent la peine qu’on y alloue un jour ou deux. Pensons notamment au Musée d’ethnographie et de Folklore, au Musée des instruments de musique Ernesto Cavour, au Musée Casa de Murillo, au Musée national d’archéologie ou au Musée national des arts, la plupart situés au centre de la ville, à quelques pas de la cathédrale et près de la magnifie rue coloniale Jaén qu’il faut absolument déambuler.

En fin de journée, un « paseo »  (une promenade) sur El Prado est incontournable. Au cœur de la ville, ce tronçon piétonnier est l’endroit où se retrouvent étudiants, aînés et touristes pour prendre l’air et, pourquoi pas, déguster une bonne « salteña », la version bolivienne de l’empanada.

El Prado, La Paz

El Prado, La Paz

Vue du centre-ville de La Paz

Vue du centre-ville de La Paz

Partagez!Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Print this page

The author

Jeune expatriée canadienne vivant en Espagne, je raconte ici mes voyages, surtout dans le but de ne pas les oublier. Traductrice et rédactrice affamée.

Laisser un commentaire