Vietnam, des montagnes à la plage

Le train de Sa Pa à partir de Hanoi coûte 42 USD par personne, aller seulement. C’est un train de nuit plutôt confortable. À Sa Pa, nous avons loué une moto pour 7 USD la journée, c’était super! C’est une région tout près de la frontière chinoise dont l’activité principale est la culture du riz. Les paysages sont magnifiques et les gens vraiment très gentils.

À Sa Pa, vous trouverez des faux produits North Face et d’autres marques; pour le prix, ça vaut la peine si vous savez qu’ils vont briser plus rapidement que les vrais. Informez-vous au sujet des excursions avec un ou une guide h’mong. C’est évidemment fait pour les touristes, mais c’est agréable et ça vous donne une idée de leur culture, même si la visite a pour but de vous faire dépenser. Il existe plusieurs types d’excursion, d’une journée ou de plusieurs.

Pour notre part, le highlight de Sapa, c’est lorsqu’on a rejoint un groupe de locaux pour jouer au aki-sack avec une espèce de mouche appelée Da Cau; le but est le même, se passer la mouche en utilisant les pieds ou le reste du corps (pas les mains) sans qu’elle tombe par terre. Si l’envie vous prend, achetez-vous votre propre bébelle pour quelques sous et vous vous ferez automatiquement de nouveaux amis.

Sur le chemin du retour vers le sud du pays, prenez deux ou trois jours pour arrêter à Hoi An. La vieille ville est magique, surtout la nuit. C’est un petit village côtier, touristique, certes, mais tranquille et vraiment agréable. On y mange aussi très bien n’importe où sur les rives de la rivière qui traverse la ville.

Vous pourrez louer pratiquement n’importe où un vélo pour 1$ ou une moto 5$ la journée. Lors de notre passage, il faisait extrêmement chaud, alors nous sommes allés à la plage, mais il s’est avéré que l’eau était pleine de méduses, alors nous sommes sortis assez vite. Nous sommes allés à la Marble Mountain, mais ça nous a laissés de marbre (ha ha ha). Ça ne vaut pas trop la peine à mon avis. Le lendemain, nous avons opté pour le vélo après une pratique de yoga matinale (pour moi) au restaurant-café-bar The Field. Génial!

Après la montagne et la plage, vous aurez peut-être envie d’un peu d’action urbaine; continuez votre chemin vers le sud vers la ville de Ho Chi Minh. Nous avons séjourné au Aston Hotel dans la zone des backpackers et c’était vraiment très bien, à moins de 30 USD la nuit, déjeuner compris. Nous nous sommes payé la traite au Temple Club, un resto chic à prix normal pour les occidentaux. C’était plus pour le fun de s’habiller un peu plus chic, parce que la bouffe de rue et dans les petits établissements où l’on s’assoit sur des bancs en plastiques de couleur faits pour les enfants est excellente!

À Ho Chi Minh, on n’a pas arrêté de boire du café! Les vietnamiens adorent leur café! Et c’est facile de comprendre pourquoi : ils préparent un café glacé hyper rafraîchissant (très apprécié pour combattre les chaleurs estivales) avec du lait condensé! Sucré à souhait! Les Starbucks sont partout, mais à mon avis, rien ne bat le café vietnamien.

La ville de Ho Chi Minh, c’est un mélange de tradition et de modernité; pour notre part, nous avions envie de modernité… les bars et restaurants pullulent, et j’ai particulièrement le café, bar à jus et restaurant Fly Cupcake Garden dans le District 3.  Il faut aussi visiter le marché Ben Thanh! On y trouve de tout (vraiment, de tout, des vêtements aux épices en passant par des fleurs et des chaussures).

Pour une excellente vue de la ville et une ambiance plus chic, nous avons adoré voir le coucher du soleil au Chill Sky Bar. Juste avant, les filles, faites-vous dorloter tout l’après-midi avec un massage de pieds, une manucure et une pédicure chez My Spa pour seulement 20 USD!!! Après deux semaines de voyage, c’est venu vraiment juste à point.

Partagez!Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Print this page

The author

Jeune expatriée canadienne vivant en Espagne, je raconte ici mes voyages, surtout dans le but de ne pas les oublier. Traductrice et rédactrice affamée.

One thought on “Vietnam, des montagnes à la plage”

Laisser un commentaire