Weekend à Córdoba (Cordoue)

Cordoba Puente Romano(3)

Ça faisait vraiment trop longtemps qu’on n’avait pas pris du temps juste pour nous; on est un peu workaholics même si on n’aime pas l’admettre, et on a travaillé TOUTES les fins de semaine, le samedi et le dimanche, depuis notre retour du Pérou début août. On est crinqués de même.

Alors on a décidé, entre deux semaines de 60 heures (pour moi, encore plus pour mon chum), qu’on avait envie d’une escapade romantique. En fait l’idée est venue de moi, mais il n’a pas pu résister.

Je n’avais pas encore vu Córdoba (Cordoue) dont on m’avait vanté les mérites, et puis comme c’est juste à 2 heures de route de la maison, ça me semblait une destination parfaite pour le weekend. En arrivant à l’hôtel on a d’abord piqué une sieste (hé, en Espagne c’est typique) puis on est sortis marcher en ville avec un seul objectif (en fait deux) : manger et boire. Ça nous semblait un excellent plan. On a d’abord vu le pont romain de nuit, mais je n’ai pas réussi à faire de belles photos nocturnes. Faudra attendre à demain. On a essentiellement juste marché dans la « judería » (le quartier où les juifs vivaient aux 10e et 11e siècles. Ça impressionne quand même quand on dit ça non, le 10e siècle, alors qu’on était encore bien loin de découvrir nos belles terres d’Amérique. Enfin moi ça m’impressionne tout le temps.)

Cordoba Puente Romano(4)

Parce qu’au 10e siècle Córdoba était une méga métropole, certains disent que jusqu’à 1 million de personnes y vivaient, ça me paraît énorme pour l’époque (un historien lors de notre visite nous a dit que c’était probablement plus autour de 300 000 personnes), bref, y’avait bin du monde et c’était le plus grand centre économique et culturel d’Occident où chrétiens, musulmans et juifs vivaient. En sachant cela ça impressionne encore plus quand on marche dans les rues étroites où les chars ne passent même pas.

On déambulait donc dans ces petites rues quand on est arrivés à L’ENDROIT où il faut manger la tortilla (omelette espagnole) à Cordoue alors évidemment que j’allais pas dire non. C’est à la Casa Santos que ça se passe. On a eu de la chance parce qu’il était tôt, il n’y avait personne au bar. Le lendemain quand on est repassés, il y avait une file d’attente d’au moins 50 personnes (pour manger une omelette, c’est tout dire).

On a continué de marcher jusqu’à notre 2e destination bouffe, le Mercado Victoria. C’est pas un marché de producteurs mais plutôt une foire alimentaire version 2.0 avec des stands de bouffe et d’alcool, une terrasse sublime et une grosse discothèque. Les Espagnols aiment manger et boire, c’est pas un secret pour personne. L’endroit est génial. On terminera la soirée au Sojo, un bar vraiment chouette qui sert d’excellents Gin tonic.

Cordoba Mercado Victoria(2) Cordoba Mercado Victoria(1)

Inutile de vous dire que le lendemain matin avec toute cette bonne bouffe et ces délicieux drinks, on a fait la grasse matinée. Le plan de la journée : visiter, relaxer, et continuer boire et de manger. Hey, on est en vacances, OK? Première attraction principale: le pont romain (puente romano) qui traverse la rivière Guadalquivir, construit au début du 1er SIÈCLE! WHAT?! Là je suis impressionnée. Ce fut le seul pont de la ville pendant 20 siècles, récemment ils se sont décidés à en construire d’autres et à transformer celui-là en pont piétonnier. On raconte que la Via Augusta, le tronçon espagnol de la route qui reliait Rome à Cadiz (Cadix en français), port extrêmement important d’où est notamment parti Christophe Colomb en 1492.

Cordoba Mercado Navidad(11) Cordoba Plaza de la Corredera(10)

L’Alcázar des rois chrétiens (palais royal bâti sur les ruines d’un palais omeyyade et d’une ancienne forteresse wisigothe) nous a plu avec ses grands jardins. Mais la mosquée-cathédrale est encore plus impressionnante. C’est un autre signe de l’évolution des règnes de Cordoue : d’abord un temple romain, puis une église, puis une mosquée (786), et maintenant une cathédrale (depuis 1523). Quand même quelque chose de voir qu’un seul édifice peut se réinventer tant de fois et louer les louanges de religions différentes.

Cordoba Alcazar(6) Cordoba Mezquita(8) Cordoba Mezquita(9)

Cordoue est une ville bien andalouse dans ce sens qu’elle représente différentes époques. Et si on sort un peu de la ville, à quelques 10 km de là, on trouve Medina Azahara (Madinat Al-Zahra), ça aussi vraiment intéressant. On en savait pas trop si on devait y aller ou pas parce qu’on avait lu qu’il n’y avait que quelques ruines, mais comme on avait le temps, on a fait le détour. Ça a valu la peine de visiter cette cité califale construite en 936 par les Omeyyades et Abd al-Rahman III. L’historien qui a guidé notre visite disait qu’il n’y a que 10% du territoire découvert : tout le reste est encore enseveli. Peut-être que dans 50 ans ce sera un site fabuleux, qui sait. Mais c’est déjà intéressant, pas seulement pour le site lui-même tant que pour la visite guidée (tout est gratuit en passant)!

Cordoba Medina Azahara(13) Cordoba Madinat Al-Zahra(14)

Cordoba est connue pour ses « patios » en fleurs en mai. On raconte que tous les voisins mettent la main à la pâte pour décorer leur édifice et que la ville entière est enjolivée de fleurs. Il faudra y retourner.

Cordoba Flowers(12)

Partagez!Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Print this page

The author

Jeune expatriée canadienne vivant en Espagne, je raconte ici mes voyages, surtout dans le but de ne pas les oublier. Traductrice et rédactrice affamée.

Laisser un commentaire